The Flames gospel choir

The Flames Gospel Choir a été crée en 2001 par Sébastien Dufour au sein de la MJC le Flambeau de Reims.

Consultez le livre d'or.

Annette

Superbe prestation vendredi 09 décembre 2011 à Reims...Conclusion de la...(...)

Tony

Coucou à toute la chorale!!! bravo pour la travail que vous faites, vous avez...(...)

Gdgourou

Dommage que Toulouse soit si loin... en espérant vous entendre...(...)

Le gospel

Les Racines

Petit rappel étymologique : le mot « gospel » signifie « évangile » , « parole de Dieu »

L'histoire de la musique gospel commence au début du 17è siècle, sur la côte occidentale africaine, où tout un peuple est déporté vers le Nouveau Continent.

Venant d'un pays où toute la vie est rythmée par la musique et les chants, l'esclave africain n'abandonne pas cette habitude, et a naturellement recours au chant pour consoler ses peines et apaiser ses maux.
Par la suite, l' «homme blanc» acceptera l'idée que l' «homme noir» puisse être un être humain et lui accordera le droit à une instruction religieuse.

Les esclaves adoptent alors le message du Christ et adaptent la liturgie à leurs habitudes en y apportant les caractéristiques de la musique africaine. Par les prêches exaltés, les « repons » improvisés et les hymnes collectifs, ils transforment les cantiques protestants et anglo-saxons en Negro spirituals.

Cette musique, racontant la vie et la mort, la souffrance et la tristesse, l'amour et le jugement, la grâce et l'espoir, va se répandre dans le monde entier.
Avec l'abolition de l'esclavage, malgré le peu de changements dans la condition des noirs, elle va évoluer, grâce à la création de chorales dans toutes les communautés noires, et donner naissance au Gospel.

Le Gospel délivre un message ancré dans la réalité de la vie quotidienne, il parle de fraternité et d'égalité.

Les évolutions

Dans les années 30, sous l'impulsion du « père du Gospel », Thomas Dorsey, le Gospel va se mélanger à des musiques profanes comme le blues puis le jazz ou le rock et par la suite à d'autres styles musicaux.

Longtemps critiqué, ce style va tout de même atteindre les églises, où la façon de le chanter va aussi évoluer : désormais, c'est le prêcheur qui chante seul et les fidèles qui l'écoutent.

Certains solistes gospel atteindront une très grande notoriété, comme James Cleveland, Mahalia Jackson ou Aretha Franklin, ainsi que certains quartets, comme le Golden Gate Quartet ou les Soul Stirrers.

Dans les années 60, le Gospel se popularise et se commercialise, faisant douter qu'on puisse lui conserver son assise spirituelle. Mais la nouvelle mouvance gospel reprend les messages de ses ancêtres, avec des sons plus contemporains et des paroles réalistes, parlant de drogue, de violence ou de crimes en perpétuant le message de réconfort des pères : « Good news in bad times ».

Le Flames

Au sein du chœur cohabitent plusieurs positions par rapport à la religion : athées, croyants, catholiques ou protestants, pratiquants ou non. Notre but n'est pas de prêcher le gospel, il est simplement de faire se rencontrer des personnes qui aiment ce style de musique dans un esprit d'amitié et de convivialité.

Toutes les personnes qui aiment le Gospel sont les bienvenues au sein du groupe, quelles que soient leurs opinions religieuses ou spirituelles, la seule exigence restant l'amour du chant.

Notre objectif est de promouvoir le Gospel au sein de notre région et même au-delà grâce à des rencontres humaines et musicales avec d'autres chœurs Gospel.


Fresque de Valérie Philipson

The Flames Gospel Choir
Maison de quartier
Le Flambeau
13 rue de Bétheny
51100 Reims

Contacter l'association
The Flames Gospel Choir

Muriel : 06 16 19 42 53